fbpx

L’état de stress post-traumatique

Qu’est-ce que l’état de stress post-traumatique ?

L’état de stress post-traumatique (ESPT) est la réponse du cerveau à une ou plusieurs expériences très traumatisantes. Les chiens d’assistance peuvent aider les gens à faire face à cette condition invalidante.

Pour les membres des forces armées, l’ESPT est souvent déclenché par le combat. Pour ceux des services d’urgence, il est souvent déclenché par des expériences mettant leur vie en danger, comme être coincé dans un bâtiment en feu, se faire tirer dessus ou devoir faire face à un terrible accident de la route.

Fondamentalement, ce sont des situations où la personne ressent une peur intense et/ou une impuissance.

Les personnes sont souvent très isolées, déprimées et peuvent parfois avoir des difficultés avec la vie quotidienne et les relations extérieures.

Bien qu’il existe quelques services pour venir en aide aux personnes ayant servi dans les forces armées, leur nombre est hélas encore largement inférieur au besoin.

Concernant les services d’urgence, les dispositions prises à leur égard sont quasi inexistantes et la reconnaissance qu’on leur témoigne ne gagne que lentement du terrain.

Ainsi, notre volonté est d’œuvrer pour changer cela.

Symptômes

Souvent, l’ESPT est décrit comme un « enfer vivant » pour la personne qui en souffre. Il peut se manifester par divers symptômes :

  • flashbacks où la personne revit le traumatisme ;
  • cauchemars ;
  • se sentir suicidaire ;
  • pensées et sentiments incontrôlables ;
  • paranoïa ;
  • crises de panique et anxiété ;
  • se sentir sans valeur ;
  • ressentir d’intenses sentiments de culpabilité ;
  • état d’hypervigilance…
Personne souffrant de stress post-traumatique

Symptômes

Souvent, l’ESPT est décrit comme un « enfer vivant » pour la personne qui en souffre. Il peut se manifester par divers symptômes :

  • flashbacks où la personne revit le traumatisme ;
  • cauchemars ;
  • se sentir suicidaire ;
  • pensées et sentiments incontrôlables ;
  • paranoïa ;
  • crises de panique et anxiété ;
  • se sentir sans valeur ;
  • ressentir d’intenses sentiments de culpabilité ;
  • état d’hypervigilance…

Pourquoi un chien ?

Qu’apporte-il à une personne en état de stress post-traumatique ?

Tâches spécifiques

  • Ramener la personne au présent lorsqu’il souffre de dissociation,
  • Proposer des comportements pour contrer la panique, les flashbacks et les crises d’angoisse,
  • Récupérer des médicaments sur ordre ou via alarme,

  • Allumer les lumières et réveiller le maître s’il a une terreur nocturne, améliorant ainsi son sommeil,

  • Fouiller le domicile pour atténuer les symptômes d’hyper vigilance,

  • Atténuer l’anxiété/la détresse et fournir une base psycho-émotionnelle stable,

  • Détourner l’attention d’une personne d’un comportement inadapté spécifique,

  • Entourer la personne dans les zones surpeuplées afin de créer un espace personnel de manière non agressive,

  • Conduire une personne en toute sécurité à une sortie de bâtiment en cas d’anxiété ou de crise de panique,

  • Obtenir de l’aide en alertant une autre personne ou en activant un bouton d’urgence, un système d’alerte, etc.

Bénéfices

  • Un sentiment de but et d’indépendance
  • La capacité de « ressentir » et de vivre
  • Un sentiment de fierté et d’accomplissement
  • La capacité de sortir, de ne pas s’enfermer, de se réengager avec la communauté
  • Une amitié incroyable
  • Un sentiment de bonheur et de détente

Parmi la longue liste des bénéfices apportés, nous pouvons retenir que le chien est capable de sortir la personne de son isolement et de lui fournir une base psycho-émotionnelle stable ainsi que l’aider à développer de nouvelles façons de communiquer, sans colère ni paranoïa.

Avoir un chien d’assistance formé et certifié signifie par ailleurs que le propriétaire aura accès aux restaurants, magasins, hôtels et autres bâtiments publics ainsi qu’aux transports en commun, y compris les taxis, conformément à la loi sur la discrimination à l’égard des personnes handicapées.

Devenir bénéficiaire

Faites parvenir votre demande à notre psychologue, vous serez recontacté(e).
Vous pouvez également écrire à l’adresse infopsy@lacape.org.

Attention !
Le bénéficiaire doit être titulaire d’une carte « mobilité inclusion » mention « invalidité » et « priorité » (taux d’invalidité égal ou supérieur à 80 % ou pension d’invalidité de 3e catégorie) comme mentionné aux articles article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles et L. 341-3 du code de la Sécurité Sociale.

1 + 7 =

En savoir plus

Ressources

  • Centre National de Ressources et de Résilience (CN2R)
    Le CN2R approndit la connaissance du psycho-traumatisme et de la résilience, son but est d’améliorer la prise en charge de victime d’évènement traumatique. Il dispose de très bonnes vidéos de sensibilisation pour différents publics/âges.